mardi 24 octobre 2017

"La sensibilité, beaucoup la cherchent, d'autres la cachent"

Si j'aime le ciel, j'aime aussi grandir car il est immense. 
Si j'aime la terre, j'aime aussi apprendre car tout germe en elle.
Si j'aime le vent, j'aime aussi être bousculé car il emporte au loin tout ce qui ne devait pas rester.
Si j'aime que les choses évoluent, je dois aimer le ciel, la terre et le vent. De la terre je sors, du vent je voyagerai vers le ciel.
Chacun fait sa route, son chemin, mais tous avons ceci en commun.
                               ____________________

Un petit peu de poésie pour les âmes qui sont sensibles aux mots, aux images. Il y en a beaucoup plus que l'on ne croit. La sensibilité, beaucoup la cherchent, d'autres la cachent.
Pourquoi avoir peur d'être simplement ce que vous devez être? Des sujets sensibles et respectueux de cette part belle qui rend le monde plus doux.
Si certains laissent leur sensibilité s'exprimer, soyez attentifs, la sensibilité devra être douce, colorée.
Si ce n'est pas le cas, c'est qu'il s'agit de douleur.
Ce n'est pas la même chose. Vous n'êtes pas dans la douleur par sensibilité.
Vous pouvez être dans la douleur par incompréhension des événements et non par sensibilité.
Ne pensez jamais que la sensibilité s'exprime autrement que par la beauté.
Certains ont du talent pour exprimer la douleur soit! ils l'expriment mais ces messages ne font guère avancer votre monde, ils propagent une certaine négativité. 
La douleur et l'incompréhension devront être traitées par l'étude des mécanismes d'humain et s'exprimer, s'exalter dans l'art avec pudeur afin de ne pas contaminer les âmes qui se portent autrement où donner un ravivement à la douleur de ceux qui la portent en eux.
Si l'art triste et délabré montre parfois des génies dans l'art de la douleur, ces expositions n'élèvent jamais vos vibrations, évitez les.
Ceci est juste un constat. Chacun à sa place, le choix, faites le bon pour votre évolution personnelle.

www.dame-cande.fr


vendredi 20 octobre 2017

Pourquoi autant de subtilité chez les êtres de lumière

Ce matin, après une canalisation de guidance pour une fidèle consultante, j'ai admiré comme à chaque fois à la relecture, toute la subtilité des êtres de lumières. 
Je me demande pourquoi je n'ai pas fait appel à eux quand je devais disserter au lycée, j'aurais eu la moyenne, c'est certain ;)

J'explique toujours au début d'un entretien téléphonique de guidance qu'il y a plusieurs lectures à faire des messages, que souvent l'on peut voir deux degrés dans une information et je pense même qu'ils peuvent aller au delà et nous donner 3 messages dans une même phrase mais cela on le constate à postériori, parfois des mois ou des années après la réception du message. 

Les guides sont très fins, ils ne sont pas compliqués mais ne sombrent jamais dans la facilité, le tout cuit.  
La redite est rare et si ils la pratiquent parfois c'est en y ajoutant une précision, de la poésie, un complément d'info, une subtilité que j'apprécie tant. 

J'imagine (et surtout j'espère!) que je ne suis pas la seule à râler... A me plaindre que la vie ne soit pas exactement comme j'aimerais qu'elle soit, que les gens ne se comportent pas comme moi ou comme il faudrait selon moi qu'ils soient, que mes valeurs ne soient pas celles de tout le monde.
Ca doit être le cas de ma consultante aussi d'être une râleuse (Ouf... Nous sommes au moins deux à pouvoir nous serrer les coudes pour évoluer sur ce petit trait de caractère). 
Dans le message canalisé ce matin, les guides n'ont pas eu envie de dire "Il faut de tout pour faire une monde" car cette phrase "toute faite" n'aurait pas fait mouche. 
Cette phrase ne l'aurait pas aidé à réfléchir, à modifier sa façon de voir le monde et ceux qui nous entourent comme des problèmes.
Ils ont eu une jolie redite : "Il faut un peu d'eux, un peu de toi, et beaucoup d'autres choses pour faire un monde"

Ce message est dédié à Emilie et à tous mes frères et soeurs "râleurs" 
Allons ensemble vers plus de modestie ;)

Dame-Cande
www.dame-cande.fr

Quelques panneaux pour dédramatiser, rire, disserter, aller plus loin :)
Enjoy!!!!!





jeudi 19 octobre 2017

Entretenir et approfondir son éveil spirituel.

Tout est à la portée de celui qui s'est éveillé.

Le manque de lucidité est caractéristique au début de l'évolution, avec des sursauts de conscience.
Arrive un moment, en y accordant pratique/gymnastique, où tout s'éclaire pour de bon.
Soyez ferme avec votre volonté car elle finira par vous entendre et agir délicatement/naturellement en faveur de vos souhaits. Il faut l'entretenir et la nourrir chaque jours.

Le bien est tout à fait conseillé pour atteindre le prochain pallier (d'évolution).
Faire le bien c'est agir en conscience. C'est la première base à poser pour un éveil serein et naturel. 

Faites le bien autours de vous, dans les gestes et pensées du quotidien. C'est un geste sain, la première hygiène de votre éveil. 
Pensez sainement, dormez sainement, mangez sainement, aimez sainement. 
Non vous ne serez ni stupide, ni niais, ni tristement naïf.

Vous atteindrez le pallier suivant qui n'est pas obligatoirement celui de cette incarnation mais celui vers lequel vous vous destinez pour faire votre évolution.

Penser sainement sera la première base, celle qui vous mènera vers les suivantes.
Quand vous penserez sainement, les suivantes seront logiquement vos prochaines destinations.

Channeling réalisé par Dame-Cande 
Informations et RDV sur : www.dame-cande.fr



mercredi 18 octobre 2017

Canalisation utile du 18.10.17


Canalisation utile du 18.10.17

Sans porter attention à ce qu'il se passe en vous, vous utilisez toujours vos ressources internes. Un vrai monde à l'intérieur...
Juste votre peau, c'est tout ce que vous voyez et tentez d'apprécier. Vous devez porter plus d'attention à l'interne.

Suis-je beau à l'intérieur? Suis-je agréable à voir à l'intérieur? Est ce que mon intérieur n'aurait pas besoin d'un peu d'entretien?

Si à l'extérieur tout semble parfait, prenez le temps de vérifier que sous le capot tout est correct, c'est la pièce la plus importante à entretenir.

Parfois l'apparence externe cache une maltraitance interne.

Quand les deux corps sont équilibrés (extérieur, intérieur) , vous resplendissez. Pour vous assurer de cela, il vous faudra juste constater ce que vous produisez chez les autres.
Oui vous serez admirés et pour de bonnes raisons. Ni l'argent, ni le succès.
Vous serez admirez pour ce que vous dégagez. Une lumière qui fait sourire, qui donne du plaisir juste par sa présence.
Les moqueries n'existent plus envers vous. Vous êtes libre de vous montrer. Vous touchez les autres mais êtes intouchables, votre lumière vous protège et vous nourri d'amour, vous dégagez assez d'amour pour nourrir les autres également.
Là est la véritable beauté.

Faites un tour en vous même pour le diagnostique de votre être. Vous serez surpris de toutes ces petites maintenances à effectuer. 
Gardez du temps pour allumer la flamme d'amour pour vous même. La discipline que vous accorderez à cela aboutira sur une des plus belle récompense que vous recevrez à terme.

Embauchez du monde pour vous aider à cela ; Car parfois des professionnels peuvent changer des pièces cassées. Nous avons des réparateurs agréés pour vous aider!

Brillez de mille feux, la vie est un spectacle!

Canalisation Dame-Cande 
www.dame-cande.fr


mardi 17 octobre 2017

Journal astral, expérience n*3

Journal astral, expérience n*3 :

Depuis pratiquement 2 ans et probablement entre 30 et 35 états vibratoires nocturnes et spontanés  répartis sur ces deux années, j'ai repéré qu'ils interviennent dans mon cas quand au moins deux conditions sont réunies. 
Je ne sais pas pourquoi c'est ainsi, il faut que ce soit un certain jour de la semaine, disons le jeudi,  et que je sois seule dans mon lit cette nuit là.

Pour rappel, je n'ai jamais programmé consciemment des sorties astrales avant ces dernières semaines. Je suis plutôt contente que les opportunités de sortie se présentent naturellement sans trop d'implication de ma part dans un travail préparatoire.
Il est couramment recommandé par les experts des sorties hors du corps de programmer un jour de sortie, voir même un horaire.
Dans mon cas je n'ai jamais demandé à ce que ce soit le jeudi et qu'elles interviennent lors de mes nuits en solitaire. Pourtant si le vendredi ou un autre jour de la semaine je suis seule dans mon lit et que je me dis que peut être il va se passer quelque chose, c'est la déception, je dors et me rappelle de mes rêves sans aucune maitrise ni lucidité.

Ces derniers jours une occasion réunissant les deux conditions s'est présentée. Je suis persuadée que je vais avoir l'opportunité de faire une sortie astrale.

Je me couche assez tardivement vers 23H30, je sais que l'état vibratoire intervient dans une phase assez avancée de la nuit mais qu'il est mieux de se coucher tôt. Je m'endors et suis réveillée par les aboiements d'un chien dans la nuit. Je me lève, j'ai l'impression que j'ai beaucoup dormi et que malheureusement et en dépit de mes attentes, il ne se passera rien. 
Mon téléphone portable me confirme que c'est presque le matin "5H26", je suis un peu dépitée car j'avais nourri une assez forte volonté de sortir, ce qui est une clef de réussite. Et aussi parce que si ce n'est pas pour cette nuit il faudra peut être que j'attende de nouveau que les 2 conditions soient réunies et je n'ai pas une date précise de quand cela se présentera 

Je vérifie quand même en me pinçant le nez que je suis physiquement réveillée (mince, c'est le cas) puis je vais me servir un verre d'eau. Ca me donne l'occasion de me remémorer que beaucoup de voyageurs astraux mettent un réveil dans la nuit qui leur permet de faire des exercices préparatoires à la sortie et de se programmer pour une sortie immédiate. 
Je suis trop fainéante pour me lancer dans des exercices en pleine nuit donc je me recouche en me disant simplement que je vais programmer mentalement "une sortie immédiate" et que si ça fonctionne pour d'autres, tout n'est pas perdu.

Peu de temps après, un état vibratoire se présente. 
Il commence par me faire peur avec comme toujours des hallucinations auditives. 
Je devrais m'être habituée à cela, mais je vois bien que je dois encore faire des efforts pour dominer ce moment de détresse. 
Des bruits de grincements, déchirements, de tempête et de vent extrêmement puissants me balayent la tête . Je garde ma lucidité, je me rassure et me concentre sur le "diamant" (CF Manuel pratique, Sorties hors du corps par AKHENA) qui se trouve au milieu du front. 
En faisant cela tout s'intensifie encore plus, j'entends un sifflement comme un ultrason presque une torture auditive.
Puis je me sens me détacher un tout petit peu de moi même mais mon coeur fait boum et je me réveille, cela à plusieurs reprises. Je crois que c'est trop intense!

Je ne fais plus rien et je commence à me sentir partir mais tout est noir. Je demande la clarté! RIEN....c'est toujours noir...
Je demande la lumière à présent! J'ai l'impression d'être dans l'espace, je vois des petits bouts d'objets qui flottent, je vois des choses étranges et je me demande si ce sont des planètes mais mon angle de vue est vraiment réduit...
Je suis de plus en plus exigeante et je demande avec un ton vraiment désagréable de la clarté ou de la lumière. D'un coup j'ouvre mes yeux physiques, et je vois très bien... mon drap-housse....
L'état vibratoire est toujours présent, je me laisse aller et me voilà dans une lumière blanche, j'ai l'impression de voler dans des nuages, dans un brouillard consistant. 
Je suis surprise par la forme et la consistance des nuages alors j'essaie de les toucher et à ce moment là j'aperçois avec ravissement mes mains. 
Je vois ce que j'avais semblé être lors de mon voyage astral vers ma cuisine. J'ai des mains qui ressemblent à de l'eau légèrement bleutée avec presque la même forme que des mains humaines mais moins détaillée; Elles semblent un peu plus grosses que mes mains physiques. Elle sont transparentes mais je peux voir les contours et le volume. Mes mains touchent les nuages, je suis ébahie et je ri. 
Je me demande une dernière fois où je suis avant de sombrer dans des rêves... L'expérience est terminée.

A présent mon but est de trouver comment ne plus être soumise aux deux conditions (le jeudi et la solitude). Peut-être en passant par une vraie programmation???

J'attends vos conseils si vous passez par ici et que vous avez assez de pratique pour me donner une astuce, vos témoignages, vos messages, vos questions ou juste un coucou si ce journal astral vous intéresse. 

A bientôt, 
Dame-Cande 

Expérience précédentes : 
Ici : https://dame-cande.blogspot.fr/2017/10/sorties-hors-du-corps-22-mois-auparavant.html

Ici : https://dame-cande.blogspot.fr/2017/10/sortie-hors-du-corps-deuxieme-partie.html

Ici : https://dame-cande.blogspot.fr/2017/10/sortie-hors-du-corps-voyage-astral.html
















dimanche 15 octobre 2017

Message pour le coucher et le lever


Message pour le coucher et le lever

-Eteins la lumière du jour en toi et vois comme les lueurs du crépuscule sont tranquilles.
-L'aube te dit de patienter, de te reposer encore, n'arrive pas trop vite dans le brouhaha de la vie moderne, prend le temps.

Chaque éveil est précieux, chaque note de musique doit être juste pour composer la symphonie d'une nouvelle journée ; Elle sera longue ou courte, peu importe, fait la sonner.

-Bonne nuit-


samedi 14 octobre 2017

Les Messages bienfaisants

Si la parole (de l’univers) manque alors il y a les signes (de l’univers) sauf que dans le vent les signes vous paraissent bien trop vaporeux.
Alors regardez en vous quels signes s’imposent, interceptez les messages de la divinité.
Si ton corps te parle, c’est d’amour! Si ton esprit te parle, c’est de tout!
Garde ton esprit mais fait confiance au corps. 
Si d’aventure tu te sens lasse, seul(e) et déprimé(e )(avec les inconforts corporels qui en découlent) sache que ton corps te parle d’amour pour toi en premier.

Respecte toi, pense à toi et non à ce qui peut patienter.

Dame-Cande
NB : Les mots entres parenthèses sont ajoutés afin d'aider à la compréhension des concepts reçus en "images"

photographer Vitor Schietti 

jeudi 12 octobre 2017

Sortie hors du corps - voyage astral (Expérience 2)

Journal d'expériences 

9 Octobre 2017


J'ai fait la belle expérience de ce qui est appelé un "rêve lucide" il y a une semaine!

J'en fait le récit ici : https://dame-cande.blogspot.fr/2017/10/sorties-hors-du-corps-22-mois-auparavant.html
et ici : https://dame-cande.blogspot.fr/2017/10/sortie-hors-du-corps-deuxieme-partie.html


Pour rappel, il y a une semaine,  après un état vibratoire considéré comme déclencheur d'une sortie hors du corps (que j'ai mené laborieusement car j'étais à chaque fois effrayée) ma conscience s'est éveillée au cours d'un endormissement me portant vers un agréable rêve sur lequel j'ai pu avoir un certain contrôle.


A la suite de cette expérience, j'ai eu une semaine pour faire le plein d'infos, ressortant mon "manuel pratique écrit par Akhena - Sortie hors du corps, ", écoutant des témoignages de Marc-Auburn, Denis d'Orion entre autres...

J'ai également trouvé beaucoup d'aide et réponses dans le livre audio "Voyage au delà du corps de William Buhlman"


J'étais fin prête pour vivre une deuxième expérience et cette fois ci avec la résolution de ne plus donner vie à mes angoisses, mes peurs au cours de l'état vibratoire car cela  débouche habituellement sur un avortement prématuré de l'expérience.


Il est 22h, je vais dormir seule cette nuit là. 

Je prépare la maison pour être au calme puis je me couche avec la conviction que je vais faire une sortie astrale en bonne et due forme. 
Je lis quelques pages du livre d'Akhena pour finir ma journée sur une note liée à mon objectif.
Je coupe les lumières à 22H30.
Première partie de la nuit, je dors paisiblement pendant plusieurs heures.
Je pense que minuit est passé largement quand je suis réveillée par l'état vibratoire comme à chaque fois.
Je sens des vagues  de frissons qui viennent caresser mon épaule droite mais qui viennent de bien plus loin, elles avancent de plus en plus sur mon corps comme une marrée montante.
J'entends des sons, je crois entendre mes deux enfants hurler  "Maman il y a un problème!!". J'ai un instant d'hésitation et je me dis que se sont encore des hallucinations auditives, les hurlements disparaissent presque instantanément. Je reste fixée sur les conseils reçus cette semaine, surtout ceux d'Akhena et William Buhlman, je ne bouge pas et j'accepte les sensations.
A ce moment, les frissons ont commencé à être agréables et tout s'est passé très vite.
je crois m'endormir quelques secondes dans cette énergie pétillante puis m'a conscience refait surface. je suis couchée et je vais tenter de lever mon corps astral de mon corps physique. Je me suis préparée à cela par le passé, au cours de médiation qui n'ont jamais abouti sur un quelconque voyage astral... , Alors puisque qu'il me semble que mon corps dort mais pas ma conscience, je me lance et je fais un petit effort pour venir m'assoir au bout du lit. Je me demande si je suis sous forme physique ou astrale. 
J'avais bien retenu au cours de ma semaine d'apprentissage qu'il y avait des tests à faire pour vérifier si l'on se trouve en état astral ou physique. 
Je me suis donc bouchée le nez tout en marchant vers la cuisine. A ce moment là je constate que je respire sans difficulté alors que quand je fais cela à l'état de veille, évidement, ça coince!
J'arrive (avec toujours un doute) devant la porte de la cuisine et je la franchie sans m'en apercevoir. 
A ce moment là, j'ai la certitude et la joie de m'affirmer "Bon là je crois que c'est bon, je dois être entrain de faire une sortie astrale!!!!!!!" (il faut beaucoup moins de temps pour se le dire que pour l'écrire) 

Pendant cette semaine d'apprentissages théoriques entre mon rêve lucide et cette nuit, j'ai appris qu'il fallait se fixer des objectifs avant de faire une sortie astrale. 

J'ai beaucoup hésité et j'avais finalement choisi de sortir dans mon jardin avec l'idée de rencontrer le gardien de ma maison, éventuellement voir ma maison avec plus de détails et un autre "oeil".

Seulement une fois dans ma cuisine j'ai pensé au jardin, et j'ai eu une vision du jardin dans le noir de la nuit, ce n'était pas engageant, j'ai renoncé. 

Ensuite j'ai pensé à mon mari qui dormait à l'extérieur et j'ai imaginé (ou peut être me suis-je déplacée une fraction de seconde?) son appartement plongé dans le noir avec une silhouette dormant sous sa couette. Ca n'avait que peu d'intérêt.
Je suis désœuvrée dans ma cuisine sans objectifs... Je veux ramener quelque chose de ma sortie astrale mais je ne sais pas quoi. Tout va très vite, bien plus que de le raconter.

je décide de me rendre à l'étage de notre maison, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs nous ne l'habitons pas, et je passe directement par le plafond.

Je vois la structure très rapidement de ce que je transperce et surtout les cartons qui se trouvent entreposés juste au dessus de l'endroit ou j'étais stationnée dans la cuisine avant de m'élever.
Je constate que l'étage correspond bien à ce qu'il est dans la réalité. 
Je commence à cafouiller et je me vois passer des étages à l'infini, toujours les mêmes alors que la maison a 2 étages et des combles. Ce n'est plus logique, je m'en aperçois et je me réveille dans mon lit à l'instant même ou je me suis rendue compte du bug.

Je suis dans mon lit et je fais tout de suite la synthèse de ce qu'il s'est passé. Premièrement j'ai encore une fois manqué d'objectifs et deuxièmement j'ai dû manquer d'énergie, j'ai donc réintégré mon corps physique.

Mes études de la semaines me permettent de faire le diagnostique rapide.

je décide que je repartir immédiatement! (oui je suis comme ça :) )

Et une vague vibratoire répond à ma demande. 
Une nouvelle fois, je me laisse aller mais cette fois ci je ne sortirais pas mon corps. 
Je vois des lumières, des dessins devant moi mais je n'arrive pas a obtenir plus de clarté, il y a un voile qui ne se déchire pas complètement devant ma vue.
Je me réveille encore une fois.
Je décide d'y retourner (Oui je ne lâche rien)
Et encore une fois je sens des vibrations mais je ne me me lèverais pas, je sens que je n'ai pas suffisamment d'énergie pour cela. 
Je suis dans le noir et pendant quelque instants j'entends une voix jeune et masculine me lire ou réciter quelque chose d'important que je n'ai pas retenu. Je sombre dans le sommeil et les rêves.

Je me réveille à 5H en pleine forme.


N'hésitez pas à liker et à commenter si vous aimez ce blog :)


Dame-Cande











mercredi 11 octobre 2017

Sortie hors du corps, voyage astral (expérience 1)


Journal   Mon premier rêve lucide d'adulte 

(Pour lire la première partie de mon expérience (Sorties hors du corps / 22 mois auparavant) : https://dame-cande.blogspot.fr


6 octobre 2017Je suis seule dans mon lit, il est 21H30, c’est très exceptionnel que je me couche à une heure raisonnable. J’ai vraiment eu une petite forme toute la journée sans explication. Courbatures, fatigue…Je me suis un peu inquiétée, j’ai commandé des vitamines sur internet et j’ai pratiqué quelques postures de Yoga pour détendre mes jambes, me réaligner.


Les enfants dorment, j’ai couché également tous les animaux. 

J’ai deux chiens de garde à l’extérieur et plusieurs autres chiens à différents endroits de la maison.


J’habite une forteresse avec plusieurs portails, des murs infranchissables, je sais que je suis en totale sécurité. Pourtant cette nuit, alors que le phénomène ne s’est pas reproduit depuis plusieurs mois, je vais vraiment passer une nuit affreuse.


Il doit être minuit passé, surement bien plus. 

Je me réveille paralysée de peur car j'ai entendu un grand bruit puis des pas derrière le rideau de mon lit à baldaquin. Je crois que ce sont des petits pas légers comme ceux de ma fille, alors je tente de prononcer son prénom mais c’est inutile, je sens qu’elle n’est déjà plus là.

 Je suis tétanisée car cela se reproduit plusieurs fois à la suite, je crois qu’on s’amuse derrière mon rideau.  Je me rendors mais de nouveau je suis réveillée, je crois entendre la respiration d’un de mes chiens, pourtant je sais qu’il est dans une pièce éloignée et qu’il est impossible qu’il puisse me rejoindre,  je ne bouge pas. 


Je pense que des gens sont peut être entrés chez nous mais très vite je me souviens que ce serait se donner beaucoup de mal pour pas grand chose... et que si c’était le cas j’entendrais un concert d’aboiements.


Je sens des vagues de vibrations sur moi, je suis fatiguée, tellement fatiguée, je lâche prise et m’endors plutôt que de me relever et allumer une petite veilleuse comme je le faisais par le passé.
Soudain, j'ouvre les yeux! Je suis entrain de recevoir des tapes sur les joues comme pour réveiller quelqu’un qui aurait fait un malaise, je suis dans le noir, je suis assise. Immédiatement je réalise que m’a conscience s’est réveillée alors que mon corps dort.  Je sens une grande clarté d’esprit  à ce moment là. Je me dis « Mais alors voilà! Ca y est! Tu es en sortie astrale! »  immédiatement après ce constat je pense « Alors maintenant regarde ce qu’il se passe autours de toi! » Je sors du noir, et me voilà sur une place, dans une très belle ville. 


Mon mari est a côté de moi, nous sommes heureux et nous nous prenons par la main. A ce moment là, je me souviens que dans le livre d’Akhena (Que je n’ai pas lu en entier) un voyageur astral explique qu’il ne marchait pas mais glissait lorsqu’il s’est réveillé au cours d’un rêve.  Alors je décide de regarder mes pieds pour vérifier que je glisse. Je vois instantanément mes pieds, ils marchent légèrement, je mets un pied devant l’autre comme si je marchais sur l’eau,  je ne sens pas le sol mais je vois de belles dalles en pierre et surtout je constate que j’ai aussi des bottes plates, des cuissardes noires avec un bout éffilé, je suis très élégante et porte une gabardine grise. Je me dis qu’il faudra que j’appelle mon mari demain matin pour savoir si il se souvient de ce moment ensemble tout en restant consciente que sa réponse serait surement négative. Nous rions beaucoup et il y a énormément de monde sur cette place.  J’aperçois un homme plus agé avec un chapeau et une parka à la fois chic et sobre. Je me dis que je devrais tout de suite envisager de trouver quelque chose à faire. Alors je propose à mon mari de voler.  Nous nous élevons seulement à un petit mètre du sol et nous voici un peu dérangés de marcher au niveau des épaules et des têtes de la foule. Je commence à penser au temps, je me dis que c’est long, que je ne sais plus quoi faire.  Je n’ai aucun but, je regarde un arbre vert qui reflète la lumière dans ses feuilles et me rendors. Je finirais ma nuit dans des rêves non lucides. 
Je suis réveillée à 5 heures du matin par ma plus petite fille.  Elle pleure,  je me lève comme une flèche pour la retrouver,  je suis dans une forme olympique!En lui changeant sa couche, je me souviens de tout, je suis très excitée et je ne me rendormirais pas avant 7H00.
Au téléphone, mon mari s’est rappelé avoir visité une ville mais ne se souvient pas de ma présence dans son rêve. Il sait qu’on lui a donné l’opportunité de revoir un lieu où il était allé étant enfant et que cela lui a fait très plaisir. 
Je passe les jours suivants à me remémorer les événements et à lire des témoignages.  Je prends des informations au cas ou l’opportunité se représenterait de faire une sorties astrale consciente.  
Je suis maintenant presque convaincue qu’une aide extérieure s’est chargée de me réveiller de la manière la moins subtile qui soit, en me tapant les joues (Gratitude envers elle).


Dame-Cande



Pour lire la première partie (Sorties hors du corps / 22 mois auparavant) : https://dame-cande.blogspot.fr








mardi 10 octobre 2017

Sorties hors du corps / 22 mois auparavant

Sorties hors du corps
22 mois auparavant

Janvier 2016, Mon deuxième enfant à 6 mois, je me rends plusieurs fois par semaine au yoga depuis mon accouchement. Les autres jours, je pratique à la maison.
Je m'harmonise tous les jours par le chant vibratoire ou au diapason, je médite, je pratique l'ancrage, je me rends à tous les stages de Qi gong de ma région.
Ça peut paraître beaucoup... J'avais besoin de ces moments de calme et d'introspection pour tenir bon dans la vie.

À l'époque avec mon mari nous dormons peu, notre sommeil est interrompu plusieurs fois par nuit par nos deux enfants.
Mon mari est absent une nuit par semaine. J'ai l'habitude de cela, d'ailleurs une nuit c'est assez peu par rapport à ces déplacements passés.

Toujours en janvier 2016, nous installons notre deuxième enfant dans sa chambre et me voici seule dans mon lit 1 nuit par semaine.

C’est à ce moment que j’ai commencé à avoir des sortes de terreurs nocturnes une fois par semaine.  Contrairement aux enfants, j'ai une parfaite mémoire au réveil.

C’est toujours pareil, j’entends des sons très bruyants que je pourrais comparer aux sons que feraient deux grandes feuilles d’aluminium que l’on agiterait à coté de mes oreilles.
Puis il me semble entendre mes enfants qui pleurent derrière ce bruit parasite. Je suis terrorisée par ce bruit et encore plus par le fait de ne pas entendre mes enfants si ils devaient avoir besoin de moi.
Parfois j’entends des musiques classiques, parfois des voix, parfois des cloches… A cela s’ajoute des sensations, comme des ondes électriques qui viennent de loin et qui me balayent. 
Je suis vraiment terrifiée par ce qui me semble être des hallucinations auditives. Je fini à chaque fois par sortir difficilement de ma léthargie et je demande a qui voudra bien m’entendre que ça s’arrête. En général c’est efficace mais il est arrivé que ça se reproduise plusieurs fois dans la nuit.
L’allumage de la lumière est finalement le geste le plus efficace.

Je suis dans l’incompréhension totale face a ce qu’il se passe. 
J’ai échafaudé pas mal de théories (ex : montée de Kundalini) mais rien de satisfaisant.
A l’époque je suis très occupée par mon désir de me refaire une santé par des pratiques saines au quotidien (sport, alimentation, méditation etc…) 
Une fois par semaine, je vis donc ce moment particulièrement angoissant et j’ai l’impression d’être un petit enfant qui a besoin d’être rassuré, mon mari me manque terriblement dans ces moments.
J’envisage de dormir dans la chambre des enfants, de faire venir ma meute de chiens dans la pièce où je dors et en même temps je suis trop curieuse pour rester avec mes interrogations.
Parfois il m’arrive d’en parler mais je ne trouve pas écho à mon vécu.

Juin 2016, débutent les vacances annuelles de mon mari. On a  la chance de passer 3 mois sans être séparés.
Aucun phénomènes.

Je tombe sur quelques lectures concernants le voyage astral qui m’interrogent. J’attends le moment ou je serai seule de nouveau, pourtant quand la date arrive, à mon grand regret il ne se passe absolument rien.

J’ai arrêté le yoga à haute dose car je suis très prise par mes consultations médiumniques en plus du reste de ma vie. 

Début 2017, Je commande sur un coup de tête le manuel d’Akhena sur les sorties hors du corps.
Je reconnais alors que les phénomènes vécus sont ceux des états vibratoires ressentis juste avant une sortie hors du corps.

Je suis contente d’avoir ce livre qui explique tout mais plus aucun phénomène ne se produit. Je pratique quelques exercices mais j’ abandonne très rapidement, faute de succès immédiat. 

2 Octobre 2017, mon mari s’absente après 3 mois de congé. Ce jour là, je suis assez fatiguée, je sors mon tapis de yoga.


La nuit suivante , contre toute attente un état vibratoire se manifeste et je vis mon premier rêve lucide.


Dame-Cande

Suite : https://dame-cande.blogspot.fr/2017/10/sortie-hors-du-corps-deuxieme-partie.html


dimanche 8 octobre 2017

Quand la justice change de nom


Extrait consultation :

(...) Ne crois pas celui qui juge, il sera jugé aussi et à tort.


Le dieu n’est pas juge, c’est lui qui est la force douce et apaisante. Oui cela est possible, c’est à lui que tu dois t’en remettre et t’adresser. Le monde dans lequel tu évolues a ses conventions bâties sur une sorte de programme (On me montre que le mot « Justice » que nous employons en parlant de ce que nous attendons des tribunaux n’est pas adapté, les êtres de lumière l'ont appelé « Programme ») qui aimerait pouvoir aplanir toutes les dimensions. Mais en vous même il y a trop de dimensions pour que ce programme (notre « justice ») puisse s’appliquer avec réussite à tous. Tu vas ressentir la lourdeur du programme mais cela n’est que passager (....)


Canalisation : Dame-Cande






(...) Ne crois pas celui qui juge, il sera jugé aussi et à tort.

Le dieu n’est pas juge, c’est lui qui est la force douce et apaisante. Oui cela est possible, c’est à lui que tu dois t’en remettre et t’adresser. Le monde dans lequel tu évolues a ses conventions bâties sur une sorte de programme (On me montre que le mot « Justice » que nous employons en parlant de ce que nous attendons des tribunaux n’est pas adapté, les êtres de lumière l'ont appelé « Programme ») qui aimerait pouvoir aplanir toutes les dimensions. Mais en vous même il y a trop de dimensions pour que ce programme (notre « justice ») puisse s’appliquer avec réussite à tous. Tu vas ressentir la lourdeur du programme mais cela n’est que passager (....)


Canalisation : Dame-Cande


jeudi 5 octobre 2017

Guidance "Comment ne pas connaître le sentiment d'échec"

Message de guidance canalisé pour Marie-Christine.
Celui-ci est un bel enseignement à partager sur la notion de réussite et ce que nous appelons "l'échec". 
Comme à chaque fois, choisir la voie du milieu "madhyamā-pratipad" est la route la plus sage.
Les "Marie" apprécieront surement <3
___________________________________

`Marie-Christine, tu portes le prénom de la mère, ton destin est étroitement lié à elle. Connais-tu la ressource que tu as en toi? C'est une part d'elle. 
Souvent elle réchauffe en déposant son long manteau sur les épaules des pauvres. C'est sa force de réchauffer les coeurs, de redonner confiance afin que tous les enfants qu'elle a porté en son sein puissent repartir vers leurs destins.
Elle ne failli jamais quoi qu'on en pense car elle a fait son maximum. C'est ainsi qu'elle a acquis tant de noblesse et la renommé suffisante pour être élue mère de votre monde. Alors aurais-tu à voir avec cette mère? Oui évidemment, tu es l'une des destinées à porter le manteau, grande dame. Tu as ce don, sers le manteau afin de trouver ce qui est ta voie. Tu as besoin de ce message car tu as comme tout enfant besoin du regard admiratif ou réprobateur de tes parents. Le notre est admiratif car seuls les encouragements permettent aux enfants de trouver assez de fougue pour vivre et vivre bien leur chemin.
Alors nous sommes là, remplis d'amour, d'encouragements pour toi, nous posons le manteau sur tes épaules en cet instant, quand tu seras réchauffée, tu auras pour mission de le confier aussi souvent que possible à ceux qui ont froid. Tu vas beaucoup y gagner crois nous.
Parfois ce n'est pas simple de faire ce qui nous semble contre la volonté d'autrui, tu dois respecter la volonté des autres mais aussi faire ton maximum (comme Marie) ainsi tu n'auras jamais aucun échec dans ta vie.
Sois en certaine, l'échec ne se situe pas au niveau auquel vous faites souvent référence, l'échec n'est pas un coup de tampon (estampillage ECHEC) mais un sentiment dont on peut se débarrasser par le pacte avec soi même de faire ce que l'on peut et pas moins.
Tu sais que tu suivras ainsi le chemin de Marie.

Parlons à présent de toi dans ce monde.Alors chère Marie, la petite vie n'est plus à ta mesure, on le comprend aisément mais tu sais que tu vas devoir y rester un peu. 
(Note : Marie-Christine est devenue très sensible aux énergies dégagées par le monde plongé dans son quotidien. Comme nombre de personnes qui s'engagent sur le chemin de plus de bienveillance et d'amour une gêne est ressentie au contact de l'extérieur)

Tu n'as pas fini le travail, les dossiers.
Nous allons t'encourager à faire le nécessaire, c'est toi qui fera, c'est ton devoir.
Après nous verrons à t'apporter l'aide nécessaire à plus de faste.
D'accord avec cela?
La petite Marie devient grande, nous en avons conscience et tu auras une meilleure maîtrise très bientôt de tes outils d'évolution.
Continu d'apprendre, tu es sur la bonne voie ; Alors ne t'agace plus car cela nous coupe un peu de toi.
Avec beaucoup de soutien, nous te guidons et la force viendra bientôt.

Canalisation : Dame-Cande