mardi 10 octobre 2017

Sorties hors du corps / 22 mois auparavant

Sorties hors du corps
22 mois auparavant

Janvier 2016, Mon deuxième enfant à 6 mois, je me rends plusieurs fois par semaine au yoga depuis mon accouchement. Les autres jours, je pratique à la maison.
Je m'harmonise tous les jours par le chant vibratoire ou au diapason, je médite, je pratique l'ancrage, je me rends à tous les stages de Qi gong de ma région.
Ça peut paraître beaucoup... J'avais besoin de ces moments de calme et d'introspection pour tenir bon dans la vie.

À l'époque avec mon mari nous dormons peu, notre sommeil est interrompu plusieurs fois par nuit par nos deux enfants.
Mon mari est absent une nuit par semaine. J'ai l'habitude de cela, d'ailleurs une nuit c'est assez peu par rapport à ces déplacements passés.

Toujours en janvier 2016, nous installons notre deuxième enfant dans sa chambre et me voici seule dans mon lit 1 nuit par semaine.

C’est à ce moment que j’ai commencé à avoir des sortes de terreurs nocturnes une fois par semaine.  Contrairement aux enfants, j'ai une parfaite mémoire au réveil.

C’est toujours pareil, j’entends des sons très bruyants que je pourrais comparer aux sons que feraient deux grandes feuilles d’aluminium que l’on agiterait à coté de mes oreilles.
Puis il me semble entendre mes enfants qui pleurent derrière ce bruit parasite. Je suis terrorisée par ce bruit et encore plus par le fait de ne pas entendre mes enfants si ils devaient avoir besoin de moi.
Parfois j’entends des musiques classiques, parfois des voix, parfois des cloches… A cela s’ajoute des sensations, comme des ondes électriques qui viennent de loin et qui me balayent. 
Je suis vraiment terrifiée par ce qui me semble être des hallucinations auditives. Je fini à chaque fois par sortir difficilement de ma léthargie et je demande a qui voudra bien m’entendre que ça s’arrête. En général c’est efficace mais il est arrivé que ça se reproduise plusieurs fois dans la nuit.
L’allumage de la lumière est finalement le geste le plus efficace.

Je suis dans l’incompréhension totale face a ce qu’il se passe. 
J’ai échafaudé pas mal de théories (ex : montée de Kundalini) mais rien de satisfaisant.
A l’époque je suis très occupée par mon désir de me refaire une santé par des pratiques saines au quotidien (sport, alimentation, méditation etc…) 
Une fois par semaine, je vis donc ce moment particulièrement angoissant et j’ai l’impression d’être un petit enfant qui a besoin d’être rassuré, mon mari me manque terriblement dans ces moments.
J’envisage de dormir dans la chambre des enfants, de faire venir ma meute de chiens dans la pièce où je dors et en même temps je suis trop curieuse pour rester avec mes interrogations.
Parfois il m’arrive d’en parler mais je ne trouve pas écho à mon vécu.

Juin 2016, débutent les vacances annuelles de mon mari. On a  la chance de passer 3 mois sans être séparés.
Aucun phénomènes.

Je tombe sur quelques lectures concernants le voyage astral qui m’interrogent. J’attends le moment ou je serai seule de nouveau, pourtant quand la date arrive, à mon grand regret il ne se passe absolument rien.

J’ai arrêté le yoga à haute dose car je suis très prise par mes consultations médiumniques en plus du reste de ma vie. 

Début 2017, Je commande sur un coup de tête le manuel d’Akhena sur les sorties hors du corps.
Je reconnais alors que les phénomènes vécus sont ceux des états vibratoires ressentis juste avant une sortie hors du corps.

Je suis contente d’avoir ce livre qui explique tout mais plus aucun phénomène ne se produit. Je pratique quelques exercices mais j’ abandonne très rapidement, faute de succès immédiat. 

2 Octobre 2017, mon mari s’absente après 3 mois de congé. Ce jour là, je suis assez fatiguée, je sors mon tapis de yoga.


La nuit suivante , contre toute attente un état vibratoire se manifeste et je vis mon premier rêve lucide.


Dame-Cande

Suite : https://dame-cande.blogspot.fr/2017/10/sortie-hors-du-corps-deuxieme-partie.html


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire